Dossier de presse LNH - Saison 2021/2022

8 Bugdets des clubs Nom du club Forme juridique Budget du groupement sportif (€) Charges de personnel LNH (€) Aix-en-Provence EUSRL 5 782 040 € 1 997 231 € Cesson SASU 3 636 332 € 1 491 800 € Chambéry SASP 4 032 593 € 1 848 428 € Chartres SAS 3 669 700 € 2 005 000 € Créteil SEMSL 3 064 744 € 1 372 347 € Dunkerque EUSRL 4 238 336 € 2 023 157 € Istres Association 2 578 750 € 1 420 300 € Limoges SAS 4 288 135 € 1 912 240 € Montpellier SAS 7 760 366 € 3 274 270 € Nancy SASP 3 240 555 € 1 560 110 € Nantes SASU 7 847 040 € 3 670 566 € Nîmes SASU 5 037 527 € 2 310 000 € Paris Saint-Germain SASP 17 808 180 € 9 579 144 € Saint-Raphaël SAOS 4 039 132 € 2 575 312 € Saran SAS 2 349 343 € 1 169 027 € Toulouse SASP 3 273 966 € 1 552 320 € Total 82 646 739 € 39 761 252 € Moyenne 5 165 421 € 2 485 078 € Médian 4 035 863 € 1 954 736 € Budget : Association + société sportive si elle existe Charges de personnel « LNH » : Masse salariale des joueurs/entraîneurs professionnels de l’équipe première, comptabilisée dans les comptes 64 du plan comptable (éléments de rémunération + charges sociales). Ont accédé à cette division les clubs de Saran et Nancy Ont été relégués à l’issue de la saison précédente, les clubs d’Ivry et de Tremblay

RkJQdWJsaXNoZXIy Mjk3OTgy